Le naufrage du « Bon Succès » en 1788

info document - JPEG - 86.1 ko

En janvier 1788, le navire danois « Bon Succès » chargé de toiles vint à la côte à Guissény. Les riverains vendirent les toiles naufragées. Quatre des acheteurs, les épiciers C. Rollet et Jérôme Le Bon, le fripier J. Devaux et le chapelier J. Bernicot furent incarcérés au château de Brest.

Chateau de Brest - JPEG - 22.1 ko
Chateau de Brest

Bernicot put s’évader. Les autres furent élargis provisoirement en août 1789. La municipalité de Brest pria les députés Legendre et Moyot de supplier la clémence du Roi en leur faveur. Le 18 février 1790, Lunven de Coatiogan, (avocat à Brest) fut chargé de demander des lettres d’abolition « pour les anciens détenus ». Bernicot, enfui de Brest, craignait fort de n’y pouvoir rentrer.

Le navire avait déjà eu des problèmes en 1765, mais pour de la contrebande cette fois-là !

La Gazette de France, du lundi 5 août 1765 :

« Le sieur du Chaffaut, chef d’escadre, commandant le vaisseau l’Utile, joignit le 11 juin 1765, un navire danois, nommé le Bon Succès, de deux cents vingt tonneaux, expédié de Constantinople au commencement de mai avec un chargement de dix canons de bronze, cinq cents quintaux de poudre à feu, quinze boulets, trois cents cinquante rames et plusieurs mâts que le Capitaine avoua qu’il portoit à Salé. La destination de ces munitions de guerre étant pour les Ports bloqués de nos ennemis, ce Navire est évidemment dans le cas de la confiscation aussi bien que son chargement. En conséquence, il a été envoyé au premier Port de France sous l’escorte de la Frégate La Biche ». «  On vient d’apprendre que le Navire danois le Bon Succès, qui alloit à Salé, chargé de munitions de guerre et que le sieur du Chaffaut a arrêté, est entré dernièrement à la rade de Brest avec la Frégate La Biche qui l’escortoit ».