Les croix antiques

Lavengat. La plus ancienne croix de Guissény est sans doute la toute petite croix gravée en creux sur la stèle de Lavengat. Cela rappelle un fait rapporté dans une « Vie de saint Samson », qui date du VIIIe siècle, une des plus anciennes vies concernant un saint breton, un fait qui ne se passe pas, précisons-le à Guissény mais en Cornwall de l’autre côté de la Manche. On y lit que passant auprès d’un endroit où étaient rassemblés des gens célébrant à leur manière un culte païen, Samson s’était approché de la grande pierre Il y traça du doigt « comme dans une cire molle l’image de la sainte croix ». La stèle quadrangulaire à pans concaves de Lavengat marquée d’une petite croix remonte à l’âge du fer, cinq siècles avant le christianisme. Elle a été replacée en septembre 2001 en un endroit très proche de ce qui de mémoire d’homme, fut sa place originelle (« Stèles, Croix et Calvaires », p. 27). Kerrigent n° 2. Granite, haut Moyen âge. Plantée à même le sol, la croix a tout l’air avec ses bras courts légèrement levés et son fût gonflé d’avoir été retaillée dans une stèle antique (« Stèles, Croix et Calvaires », p. 18).

Citons aussi parmi les croix anciennes celles qu’on attribue, sans plus de précision au haut Moyen âge.

Croaz Toul. Croix aux bras très courts. Le trou percé à la croisée des branches demeure difficile à expliquer. Sur la face l’orifice s’encadre de rayons et d’un simple cercle au revers. (Atlas n° 710). On connaît une autre croix percée de cette façon curieuse à Plouider (Atlas n° 2146).

CroasToul - JPEG - 16.4 ko
CroasToul

Croaz-Tougn. Écourtée, comme écrasée, Croaz-Tougn porte bien son nom. Mutilée elle a été remise en place en 2000, l’année du Jubilé. (« Stèles, Croix et Calvaires », p. 27)

CroazTougn - JPEG - 21.9 ko
CroazTougn

Kerespern. Granite. Les cinq cupules creusées sur la face de la croix aux bras courts de Kerespern pourraient évoquer les quatre évangélistes entourant le Christ, mais ce n’est qu’une hypothèse. Au revers, se voit une bosse (Atlas n° 720, notice à corriger).

Kerespern - JPEG - 37 ko
Kerespern

Keroullidic. Granite, section rectangulaire. Ici les bras courts de la croix de Keroulidic ne sont pas de même largeur (« Stèles, Croix et Calvaires », p. 18).

Keroullidic - JPEG - 19.6 ko
Keroullidic

Croaz Mil Gwern (ou …Horn) (Kervedennic sud). Croix aux bras courts avec une petite croix gravée au centre. La croix des mille mâts située sur une légère hauteur, pourrait rappeler le lieu d’où l’on avait observé l’apparition sur l’horizon d’une flotte de navires ennemis, rappelant ainsi une de ces descentes coutumières aux Vikings venus du Nord vers le IXe siècle (Atlas n° 727).

CroasMilGwern - JPEG - 16.4 ko
CroasMilGwern

Saint-Gildas. On notera l’originalité du dessin de la petite croix de Saint-Gildas, qui ne mesure pas un mètre de haut. Ses bras forment une sorte de trèfle. Chaque découpe de la feuille ainsi que la tige portent chacun un petit cercle gravé en creux. Déplacée en 1933, la croix de Saint-Gildas rappelle l’existence d’un prieuré dépendant de l’abbaye du même nom. Le souvenir de la chapelle disparue demeure dans le nom Parc-ar-Chapel une parcelle du secteur. Un testament signé de Jean Floch, signalait une donation de 3 livres aux chapelles de la paroisse, dont Saint-Gildas, qui est de nouveau mentionnée dans un aveu de 1682 (Atlas n° 740).

StGildas - JPEG - 33 ko
StGildas

Lizouarn. Granite. Sur un socle circulaire irrégulier, la croix de Lizouarn élève légèrement ses deux bras courts. C’est sans doute elle qui, déterrée vers 1974, lors de travaux de voirie, a été sauvée par M. Kerhervé de Lizouarn (Atlas n° 737). Une note transmise par Donatien Laurent en 1981, signalait aussi à Lizouarn une autre croix aujourd’hui, semble-t-il disparue.

Lizouarn - JPEG - 18.1 ko
Lizouarn

Ménez Castel-Coz. La croix que la brochure date de 1979, érigée sur le mur de clôture d’une propriété. reprend le profil des croix très anciennes (« Stèles, Croix et Calvaires », p. 24).

Croaz-Torret. Croix cassée, ainsi dénommée car l’un de ses bras est mutilé, un dégât causé, selon la tradition par un tir provenant d’un navire. Légèrement pattée, les bords en sont épannelés. Elle est ornée d’une croix en faible relief. Restaurée, replacée en 2008, sur un socle circulaire, (« Stèles, Croix et Calvaires », p. 8).

CroasTorret - JPEG - 30.1 ko
CroasTorret

Landenvet. Granite. Moyen âge. Mutilée, la croix est dans un talus près de la fontaine de Landenvet. C’est peut-être à son propos que l’abbé Simon, recteur de Guissény écrit dans le mémoire qu’il rédigea en 1934 et que nous évoquerons plus loin : « Croix de Landévet, au milieu d’un village du même nom : belle croix : ai payé 160 F à J. Quiviger pour relever la croix et cimenter =160 F. » (« Stèles, Croix et Calvaires », p. 21).

Landenvet - JPEG - 28.3 ko
Landenvet

Kerrigent n° 3. Granite, petite croix de section rectangulaire à pans coupés (« Stèles, Croix et Calvaires », p. 19).

Kerrigent3 - JPEG - 25.7 ko
Kerrigent3